Hépatose du foie - symptômes et traitement, y compris l'hépatose graisseuse du foie

Share Tweet Pin it

L'hépatose graisseuse est un processus pathologique caractérisé par une dégénérescence graisseuse des hépatocytes et une accumulation de gouttelettes de graisse, à la fois dans les cellules elles-mêmes et dans la substance intercellulaire.

L'hépatose graisseuse survient chez près de 100% des patients atteints de maladie alcoolique du foie et chez environ 30% des patients présentant des lésions non alcooliques. En fait, cette pathologie est le stade initial de la maladie alcoolique du foie, qui se termine par une cirrhose, une insuffisance hépatique chronique, puis la mort. Les femmes sont plus susceptibles à la maladie - selon les statistiques, parmi le nombre total de patients, leur proportion est de 70%.

Le régime alimentaire pour les hépatoses grasses joue un rôle important, parfois primordial, dans une thérapie complexe. Dans le régime alimentaire, limitez la teneur en graisse, en particulier d'origine animale.

L'hépatose graisseuse est un problème médical et social réel. Il augmente considérablement le risque de développer une cirrhose, des troubles métaboliques et endocriniens, des maladies du système cardiovasculaire, des varices, des pathologies allergiques, qui, à leur tour, limitent de manière significative la capacité des patients à travailler, sont à l'origine d'invalidités.

Causes et facteurs de risque

Dans la plupart des cas, le développement d'hépatoses graisseuses dans le foie est causé par des lésions des hépatocytes par l'alcool et ses métabolites. Il existe une corrélation directe entre la durée de consommation d'alcool par un patient et la gravité de la dégénérescence graisseuse des hépatocytes, un risque accru de cirrhose.

L'hépatose graisseuse se développe souvent sur le fond du diabète. L’hyperglycémie et la résistance à l’insuline augmentent la concentration sanguine en acides gras, ce qui améliore la synthèse des triglycérides par les hépatocytes. En conséquence, la graisse se dépose dans les tissus du foie.

L'obésité générale est une autre cause du développement d'une hépatite grasse du foie. Une augmentation significative du poids corporel s'accompagne non seulement d'une augmentation du pourcentage de tissu adipeux dans le corps du patient, mais également du développement du syndrome métabolique avec résistance à l'insuline. Les résultats de la spectroscopie à protons montrent qu’il existe une relation directe entre la concentration d’insuline sérique à jeun et la quantité de dépôts graisseux dans le foie.

De nombreuses autres maladies associées à des troubles métaboliques peuvent également provoquer une hépatose graisseuse:

  • les tumeurs;
  • insuffisance pulmonaire chronique;
  • insuffisance cardiaque chronique;
  • cardiopathie ischémique;
  • hypertension artérielle;
  • Maladie de Wilson-Konovalov (trouble congénital du métabolisme du cuivre, autres noms: dégénérescence hépatolentique, dystrophie hépatocérébrale);
  • Syndrome d'Itsenko-Cushing;
  • thyrotoxicose;
  • myxoedème;
  • maladies chroniques du système digestif, accompagnées d'une violation du processus d'absorption.

Dans la plupart des cas, l'élimination du facteur étiologique permet non seulement de prévenir la progression de la maladie, mais également de restaurer le tissu hépatique.

L'hépatose graisseuse peut être déclenchée par un régime alimentaire malsain - une teneur élevée en glucides simples, des graisses hydrogénées, le régime dit occidental (prédominance d'aliments raffinés dans le régime, manque de fibres grossières) et un mode de vie sédentaire.

Des signes d'hépatite graisseuse sont souvent présents chez les personnes présentant une déficience héréditaire en enzymes impliquées dans le processus de métabolisme des lipides.

Ainsi, la résistance à l’insuline est souvent la principale cause d’hépatose graisseuse, tandis que la dégénérescence graisseuse des hépatocytes devient l’un des maillons de la formation du syndrome métabolique.

Les autres facteurs contribuant à l'accumulation de graisse dans les cellules et la substance intercellulaire du foie sont:

  • l'hyperlipidémie;
  • violation de l'utilisation des graisses dans le processus de peroxydation;
  • violations de la synthèse de l'apoprotéine - une enzyme qui participe à la formation des formes de transport des graisses et à leur élimination des cellules.

Habituellement, le développement d'une hépatite grasse dans le foie n'est pas causé par un seul facteur spécifique, mais par leur combinaison, par exemple, la consommation d'alcool lors de la prise de médicaments ou la malnutrition.

Formes de la maladie

En fonction du facteur étiologique, l’hépatite graisseuse est divisée en stéatohépatite non alcoolique et dystrophie alcoolique du foie gras. Lors d'une biopsie du foie, une stéatohépatite non alcoolique est diagnostiquée dans environ 7% des cas. La dégénérescence graisseuse alcoolique est détectée beaucoup plus souvent.

L'hépatite adipeuse est de deux types:

  • primaire - associé à des troubles métaboliques endogènes (internes) (hyperlipidémie, diabète, obésité);
  • secondaire - en raison d'influences extérieures (exogènes), conduisant à des troubles métaboliques (corticostéroïdes, tétracycline, le méthotrexate, les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens, les oestrogènes synthétiques, la maladie de Wilson - Konovalova, la faim, la nutrition parentérale prolongée, la résection de l'intestin, de gastroplastie, ileoeyunalny anastomose).

En cas d'hépatose grasse alcoolique, la condition principale d'un traitement réussi est le rejet complet de toute utilisation ultérieure de boissons alcoolisées.

Selon les caractéristiques du dépôt adipeux, l’hépatose adipeuse est divisée en les formes suivantes:

  • focale disséminée - se déroule généralement sans aucune manifestation clinique;
  • sévère disséminé;
  • zonal - la graisse se dépose dans différentes zones du lobe du foie;
  • stéatose microvésiculaire (diffuse).

Symptômes d'hépatose graisseuse

Les signes cliniques spécifiques d'hépatose graisseuse, même avec d'importants changements morphologiques dans le foie, sont absents. De nombreux patients souffrent d'obésité et / ou de diabète de type II.

Les signes d'hépatose graisseuse ne sont pas spécifiques. Ceux-ci comprennent:

  • douleur légèrement prononcée dans le quadrant supérieur droit de l'abdomen, nature douloureuse;
  • sensation de légère gêne dans la cavité abdominale;
  • une légère augmentation du foie;
  • l'asthénie;
  • syndrome dyspeptique (nausée, parfois vomissements, instabilité des selles).

En cas d'hépatite graisseuse sévère, une coloration ictérique de la peau et des muqueuses peut se développer. La dégénérescence graisseuse des hépatocytes s'accompagne de la libération du facteur de nécrose tumorale, ce qui entraîne des évanouissements, une hypotension artérielle, une augmentation du saignement (tendances hémorragiques).

Diagnostics

Le diagnostic d'hépatose graisseuse du foie est très difficile car la maladie est asymptomatique dans la plupart des cas. Les analyses biochimiques ne révèlent pas de changements significatifs. Dans certains cas, il y a une légère augmentation de l'activité des transaminases sériques. Au cours de l'examen, il convient de garder à l'esprit que leur activité normale ne permet pas d'exclure une hépatite graisseuse. Par conséquent, le diagnostic de cette affection repose principalement sur l'exclusion d'autres pathologies du foie.

Pour améliorer l'utilisation des acides gras permettent un effort physique.

Pour identifier les causes ayant conduit à l'apparition d'une hépatite graisseuse, les tests de laboratoire suivants sont prescrits:

  • identification de marqueurs d'hépatite auto-immune;
  • détection d'anticorps dirigés contre les virus de l'hépatite, la rubéole, Epstein-Barr, le cytomégalovirus;
  • recherche du statut hormonal;
  • détermination de la concentration en glucose sérique;
  • détermination des taux d'insuline dans le sang.

Une échographie révèle une stéatose graisseuse uniquement avec un dépôt de graisse important dans le tissu hépatique. Plus informative est l'imagerie par résonance magnétique. Dans la forme focale de la pathologie, le balayage du foie par radionucléides est indiqué.

Pour évaluer les fonctions de détoxification du foie et le nombre d'hépatocytes fonctionnant normalement, le test respiratoire à la méthacétine en C13.

Pour effectuer le diagnostic final, une biopsie du foie par ponction est effectuée, suivie d'une analyse histologique de la biopsie obtenue. Les signes histologiques d'une hépatite graisseuse sont:

  • dégénérescence graisseuse;
  • stéatonécrose;
  • la fibrose;
  • inflammation intralobulaire.

Traitement des hépatites grasses

Le traitement des patients présentant une hépatite grasse est effectué par un gastro-entérologue en consultation externe. L'hospitalisation n'est indiquée qu'en cas de dégénérescence importante des tissus adipeux du foie, accompagnée d'une violation prononcée de ses fonctions, en premier lieu, d'une détoxification.

Le régime alimentaire pour les hépatoses grasses joue un rôle important, parfois primordial, dans une thérapie complexe. Dans le régime alimentaire, limitez la teneur en graisse, en particulier d'origine animale. La consommation de protéines devrait être de 100 à 110 g par jour. Le corps doit être alimenté en quantités suffisantes de minéraux et de vitamines.

L’hépatose graisseuse augmente considérablement le risque de développer une cirrhose, des troubles métaboliques et endocriniens, des maladies du système cardiovasculaire, des varices et des pathologies allergiques.

Assurez-vous d’ajuster l’augmentation du poids corporel, ce qui permet de réduire et, dans certains cas, d’éliminer complètement la résistance à l’insuline, ce qui normalise le métabolisme des lipides et des glucides. Les patients présentant une hépatite graisseuse ne devraient pas perdre plus de 400 à 600 g par semaine - à un rythme de perte de poids plus rapide, l'hépatose grasse commence à progresser rapidement et peut entraîner la formation de calculs dans les voies biliaires et une insuffisance hépatique. Pour réduire le risque de formation de calculs, des préparations d'acide ursodésoxycholique peuvent être prescrites.

Pour éliminer les infiltrations graisseuses du foie, utilisez des médicaments lithotropes (phospholipides essentiels, acide lipoïque, vitamines du groupe B, acide folique).

Afin d'éliminer la résistance à l'insuline, des biguanides et des thiazolidinediones sont prescrits aux patients.

Pour améliorer l'utilisation des acides gras permettent un effort physique.

Avec une hépatite graisseuse prononcée, la question de la pertinence du traitement hypolipidémiant par les statines est résolue. Cette méthode n'est pas largement utilisée, car les statines elles-mêmes peuvent endommager les cellules du foie.

Afin de rétablir une insuffisance hépatique, des hépatoprotecteurs (taurine, bétaïne, acide ursodésoxycholique, vitamine E) sont utilisés. La littérature médicale contient des informations sur la possibilité d’utiliser des récepteurs de l’angiotensine et de la pentoxifylline dans les cas d’hépatose graisseuse.

En cas d'hépatose grasse alcoolique, la condition principale d'un traitement réussi est le rejet complet de toute utilisation ultérieure de boissons alcoolisées. Si nécessaire, le patient est envoyé pour consultation chez le narcologue.

Conséquences possibles et complications

En l'absence du traitement nécessaire, l'hépatose graisseuse augmente le risque de développer les maladies suivantes;

  • les varices;
  • maladie de calculs biliaires;
  • troubles de l'échange;
  • cirrhose du foie.

Il existe une corrélation directe entre la durée de consommation d'alcool par un patient et la gravité de la dégénérescence graisseuse des hépatocytes, un risque accru de cirrhose.

Prévisions

La prévision est généralement favorable. Dans la plupart des cas, l'élimination du facteur étiologique permet non seulement de prévenir la progression de la maladie, mais également de restaurer le tissu hépatique. L'invalidité n'est généralement pas altérée. Les patients doivent pendant longtemps suivre scrupuleusement les recommandations du médecin traitant (refus des boissons alcoolisées, suivre un régime, maintenir un style de vie actif).

Si les facteurs en cause ne sont pas éliminés, l'hépatose graisseuse progressera lentement, provoquant des modifications dystrophiques et inflammatoires du tissu hépatique, entraînant éventuellement une cirrhose du foie et le développement d'une insuffisance hépatique chronique.

Prévention

La prévention de l’hépatose graisseuse comprend les domaines suivants:

  • mode de vie actif;
  • alimentation équilibrée;
  • refus de la consommation de boissons alcoolisées;
  • maintenir un poids corporel normal;
  • détection rapide des maladies métaboliques des organes de l'appareil digestif et leur traitement actif.

Comment terrible est le foie gras et comment le traiter?

L'hépatose graisseuse du foie (ou dégénérescence graisseuse) est un processus au cours duquel les cellules d'un organe se régénèrent en tissu adipeux. La cause de la maladie est l’accumulation de triglycérides (graisses simples) dans les hépatocytes, due à l’effet sur le foie de boissons alcoolisées, de drogues, d’une alimentation inappropriée ou mauvaise.

Le risque d'hépatose graisseuse réside dans le développement ultérieur de la fibrose et éventuellement de la cirrhose du foie.

Les symptômes

Apprendre l'hépatose graisseuse au début presque impossible. Malheureusement, les symptômes sont les plus prononcés à la dernière étape, alors que la maladie progresse déjà. Le patient apparaît:

  • sensation de lourdeur dans le foie;
  • éruption cutanée et couleur terne;
  • trouble de la digestion, nausées fréquentes, vomissements possibles;
  • vision floue.

Causes de l'hépatose graisseuse

Avant de commencer le traitement, ils vont certainement trouver la cause du développement de l'hépatose graisseuse, avec la connaissance des bases de la maladie, il est possible de choisir le bon traitement. Provoquer principalement une hépatite graisseuse:

  • violation du métabolisme des lipides (graisses) dans l'organisme, notamment de l'hypertriglycéridémie;
  • le diabète et souvent le deuxième type;
  • l'obésité.

L'hépatose graisseuse peut également entraîner:

  • l'alcoolisme;
  • utilisation indépendante à long terme d'antibiotiques;
  • augmentation des niveaux de rayonnement dans l'environnement;
  • nutrition irrationnelle ou irrégulière (par conséquent, l'hépatose graisseuse est diagnostiquée chez les jeunes femmes qui suivent un régime à jeun strict et sans protéines);
  • maladie de la thyroïde lorsque son hormone est sécrétée en quantité insuffisante;
  • Excès d'hormones sécrétées par les glandes surrénales dans le corps;
  • violation du processus de digestion, dans lequel l'absorption de la graisse est incorrecte.

Étendue de la maladie

Avec l'accumulation de graisse, l'hépatose grasse du foie est divisée en trois niveaux de développement:

  1. Le premier degré est caractérisé par une petite accumulation de cellules adipeuses simples. Si ces accumulations sont marquées par le nombre de plusieurs foyers et qu'une grande distance est diagnostiquée entre eux, il s'agit alors d'une hépatite graisseuse diffuse.
  2. Le deuxième degré est mis dans le cas où le volume de graisse dans le foie augmente, et également dans la structure de l'organe il y a des zones de tissu conjonctif.
  3. Le troisième degré le plus grave de la maladie est observé lorsque les zones de prolifération des cellules hépatiques contenant du tissu conjonctif et d'importants dépôts de graisse sont clairement visibles.

Stéatose hépatique non alcoolique

La stéatose hépatique non alcoolique (en abrégé NZBP) est une maladie caractérisée par le dépôt de graisse dans les cellules du foie, mais sans influence de l'alcool sur le processus. On pense qu'un tel diagnostic est posé lors de la deuxième étape de l'hépatose graisseuse du foie, lorsque le patient n'a pas d'antécédents d'alcoolisme.

Causes de la stéatose hépatique non alcoolique

L’apparition et le développement de la stéatose hépatique sont dus à une hausse du niveau des acides gras libres, qui sont très toxiques pour le corps. Dans le même temps, le taux d'oxydation des graisses dans les hépatocytes diminue et la libération de lipoprotéines, qui sert de lien dans la division des triglycérides, diminue.

Ceci est dû à:

  • la présence d'un excès de poids ou d'une perte de poids trop intense;
  • saturation élevée en cholestérol dans les titres de sang;
  • une alimentation inadéquate, non saine, dans laquelle prédominent les graisses et les glucides à action rapide;
  • utilisation régulière de glucocorticoïdes, d'hormones et d'antibiotiques;
  • violation de la fonctionnalité de l'intestin grêle, perte d'élasticité de ses parois, ce qui explique l'absorption insuffisante des nutriments;
  • colite, entérite, pancréatite, ulcère gastro-intestinal;
  • le développement du psoriasis, la porphyrie cutanée;
  • la goutte;
  • maladies pulmonaires;
  • Syndromes de Wilson-Konovalov ou de Weber-Christian;
  • l'évolution du cancer dans le corps;
  • le long développement d'une inflammation sévère;
  • dommages des radicaux libres.

Et aussi un rôle important dans le développement de NZhBP joue le diabète sucré du deuxième type (diabète congénital ou acquis).

Degrés NZhBP

Le degré de développement de la stéatose hépatique non alcoolique est similaire aux stades de développement de l'obésité hépatique (hépatose). Cependant, il existe parfois une classification séparée du développement de la maladie par type:

  1. NZhBP molle, lorsque la graisse absorbe jusqu'à 30% du foie;
  2. Stade modéré de la stéatose hépatique, lorsque la graisse occupe de 30 à 60% du foie;
  3. Maladie hépatique grasse sévère sans alcool lorsque plus de 60% des organes sont occupés par des graisses.

En outre, il convient de souligner que, dans des conditions normales, la teneur en graisse des hépatocytes ne dépasse pas 5%.

Traitement

Le traitement de la stéatose hépatique non alcoolique, ainsi que de l'hépatose graisseuse, repose sur les points principaux suivants:

Lorsqu’il prescrit un régime, le médecin calcule d’abord le nombre de calories nécessaires à la vie normale d’une personne à l’aide d’une formule spéciale. Ses composants varient en fonction du sexe et de l'âge du patient, comme suit:

  • Perte de poids en utilisant un effort physique adéquat;
  • augmentation de la sensibilité à l'insuline, qui peut être produite par NZHBP;
  • le traitement des lésions graisseuses du foie par un traitement antihypertenseur n'est pas rarement complété;
  • restauration de la microflore intestinale;
  • thérapies anti-oxydantes et hépatoprotectrices.

Diagnostic des hépatites graisseuses

Si l'une des plaintes ci-dessus est apparue, il est nécessaire de consulter rapidement un médecin ou un gastro-entérologue. Le médecin est tenu de diagnostiquer une échographie pour le diagnostic. Souvent, c'est à l'aide d'une échographie que le diagnostic est établi, ainsi que l'observation ultérieure de l'étendue du développement de la maladie. Pour examen supplémentaire par un médecin peut être attribué:

  • biopsie du foie;
  • IRM ou CT (résonance magnétique ou tomodensitométrie).

Traitement

Comment traiter le foie gras Tout d'abord, la dystrophie du foie gras est traitée en modifiant le mode de vie. Cela nécessitera un effort physique, le rejet des mauvaises habitudes et, bien sûr, un régime alimentaire.

Et pourtant, le traitement principal pour les hépatoses graisseuses est le régime alimentaire. Les aliments doivent contenir le moins de graisse possible, de sorte que le corps doit utiliser les graisses déjà accumulées. Et tout d’abord, le corps partira des cellules du foie. De plus, sans régime, aucun traitement, même avec les médicaments les plus coûteux, n’apportera absolument aucun résultat.

Régime alimentaire

En règle générale, l'hépatose grasse du foie est traitée avec le régime n ° 5, ce qui suppose que seront exclus du régime:

  • aliments frits;
  • aliments en conserve;
  • viandes et poissons gras;
  • pâte frite et feuilletée;
  • saucisses;
  • lait gras et produits laitiers;
  • oignons frais et ail;
  • produits fumés;
  • les légumineuses;
  • café, cacao, thés forts, boissons gazeuses et froides, en général.

Dans le même temps, le régime alimentaire de la maladie devrait comprendre des plats cuits à l'étouffée, cuits à l'étouffée et cuits à la vapeur, certainement chauds et, si possible, faibles en gras. En honneur de cette maladie: porridge, soupes au lait et plats végétariens non gras.

Par exemple, le régime alimentaire d'un patient pourrait ressembler à ceci:

Drogues

En plus des changements de régime alimentaire et de mode de vie, l’hépatose du foie gras implique un traitement par des hépatoprotecteurs efficaces. Les préparations à base d'extrait de chardon-Marie, à partir desquelles est obtenu le principe actif de tels agents, sont particulièrement marquées - la silibinine.

Les hépatoprotecteurs sont des médicaments spéciaux capables d’exercer un effet bénéfique sur le foie et ses responsabilités fonctionnelles. Les préparations à base de silibinine ont un effet protecteur et stabilisant sur les cellules constitutives du foie, stimulent la production et l'excrétion de la bile et déclenchent également dans le corps un processus unique de récupération de cet organe.

En règle générale, le médecin traitant des hépatoses du foie a prescrit les médicaments populaires suivants:

Karsil

Karsil est disponible sous forme de dragées contenant 35 mg de silibinine.

En outre, Karsil contient du saccharose, dont les patients intolérants au fructose et les personnes atteintes du syndrome de malabsorption du glucose-galactose devraient se souvenir.

Kars n'a pas de contre-indications, à part le développement d'une allergie à son principe actif. Kars dans la thérapie complexe est autorisé à être utilisé, si nécessaire, dans le traitement d'une autre maladie du corps avec des complexes de vitamines et de corticostéroïdes, en tant que médicament protecteur.

Il est recommandé aux enfants à partir de 5 ans, s'il présente des symptômes d'intoxication ou une violation du foie. En règle générale, 5 mg par kg de poids de bébé sont attribués. Ils sont divisés en 2 ou 3 doses égales par jour.

Adultes, traitement des hépatoses grasses du foie, le traitement est recommandé de procéder à une ou deux pilules, trois fois par jour, si nécessaire, le médecin peut doubler la dose. Le traitement général devrait durer au moins 3 mois.

Il convient de noter que cela est très rare, mais l’apparition d’une réaction secondaire sous forme de troubles du fonctionnement de l’appareil vestibulaire, de troubles dyspeptiques et d’alopécie est possible. Mais après avoir arrêté la consommation de Karsil, ces réactions dans le corps disparaissent complètement.

Le coût de l'emballage de Kars, numéroté de 80 comprimés, varie de 350 à 370 roubles.

Legalon

Hépatoprotecteur encapsulé d'origine végétale Legalon est disponible en deux concentrations de 70 et 140 mg de la substance active, la silibinine.

Dans la variante à 140 mg, il n'est pas utilisé chez les enfants de moins de 12 ans et les adolescents et les adultes se voient prescrire 1 capsule trois fois par jour pour le traitement de l'hépatose, sans croquer ni vider la poudre de la coque de la capsule. Les indications d'utilisation peuvent également servir de symptômes d'hépatite médicamenteuse et de difficultés dans le fonctionnement de la vésicule biliaire.

La durée du traitement de la maladie est choisie par le médecin en fonction de la gravité de la maladie et de son évolution.

Surdosage, la prise de médicaments Silibinina officiellement exclu, mais avec une exagération théorique de la dose, il est nécessaire de faire vomir, laver l'estomac avec un apport important de liquide et prendre du charbon actif à la vitesse de: 1 comprimé par 10 kg de poids.

Le coût d'emballage numéro 30 et numéro 60 dans la région de 330 et 590 roubles, respectivement.

Silibor

Silibor est un hépatoprotecteur en comprimés orange avec une odeur caractéristique.

Adultes et adolescents à partir de 12 ans, effectuant le traitement de l’hépatite graisseuse, Silibor se voit prescrire 2 ou 3 comprimés trois fois par jour pendant une demi-heure avant les repas.

Lorsqu’il prend des substances médicamenteuses particulièrement toxiques (par exemple, la griséofulvine avec microsporias), afin de prévenir les lésions des cellules du foie, l’enfant peut être prescrit à partir de 1 an. La posologie et la durée du traitement sont déterminées en même temps par le médecin.

Parmi les effets indésirables annoncés des démangeaisons cutanées sur la peau, qui passe sans laisser de trace avec l'abolition de Silibor et de médicaments à base de ces substances actives.

La durée du traitement de la maladie est fixée à un mois pour au moins six mois. Après un mois de repos, vous pouvez continuer à prendre Silibor avec le même dosage.

Gepabene

En association avec des capsules de chardon-Marie, Hepabene combine l'extrait de fumée médicinale qui stimule la production et l'excrétion de la bile.

Interdit aux patients effectuant un traitement de l'hépatite graisseuse, âgé de moins de 18 ans, ainsi qu'en présence d'une réaction allergique à l'une des substances du médicament.

Les capsules, comme les autres médicaments Silibinin, sont recommandées aux adultes et aux adolescents pour le traitement de l’hépatose après un repas, une à trois fois par jour, toutes les 8 heures.

Coût Gepabene environ 500 roubles.

Méthodes traditionnelles de traitement de l'hépatose du foie

En tant que thérapie adjuvante dans le traitement de la maladie, les méthodes de médecine traditionnelle peuvent être utilisées.

  • Une demi-heure avant les repas, les guérisseurs recommandent de boire l'infusion sur les graines du chardon-Marie, une panacée végétale contre les maladies du foie. Pour la préparation de l'infusion aura besoin d'un verre d'eau bouillante et une cuillère à café de graines. Bay suksoboru l'eau bouillante, laissez-le brasser pendant 20 minutes et boire des gorgées refroidies. Vous pouvez améliorer l'effet avec la moitié de menthe poivrée.
  • L'effet du chardon-Marie peut également être renforcé par un complexe végétal de fleurs de camomille, d'immortelle sèche, d'hypericum et de boutons de bouleau. En mélangeant la collection, 1 c. Prendre l'infusion aura besoin d'un verre, éclairant son goût avec une cuillère à café de miel. Le meilleur effet est obtenu en prenant la décoction une demi-heure avant les repas ou 2 heures plus tard, et le traitement général pour guérir la maladie devrait durer au moins 2 mois.
  • Vous pouvez encore boire une cuillère à soupe de bouillon de chardon-Marie tous les mois pendant une heure. Pour ce faire, faites bouillir 30 grammes d'aspiration dans un demi-litre d'eau, laissez-le reposer, enveloppé dans une serviette et recouvert hermétiquement d'un couvercle. Cool, bouillon, ne pas stocker plus de 2 jours au réfrigérateur.
  • Également célèbre pour son effet réparateur et purifiant sur le foie, sa décoction de baies d'églantier, ses herbes d'Hypericum et son arme de mère, sa prêle des champs et ses fleurs violettes. Verser le mélange, choisi à parts égales, dans le litre d'eau bouillante et faire bouillir pendant 10 minutes. Bouillon réfrigéré et filtré à boire un quart de tasse quatre fois par jour.
  • Un bon effet est non seulement savoureux, mais aussi un mélange utile de noix et de miel, et il est préférable que le miel soit faux. Plusieurs cuillères à soupe de miel sont ajoutées à une poignée de noix hachées pelées pour que le mélange devienne homogène. Pour plus de commodité, vous pouvez le hacher avec un mélangeur. Buvez 3 fois par jour pendant une cuillère à thé avant les repas.
  • Il soulage les nausées et la lourdeur du thé à la menthe et à la mélisse, brassée et bue de façon symptomatique, c'est-à-dire quand les symptômes dérangent directement.
  • Semblable au thé à la menthe ci-dessus, les propriétés ont le jus de carotte. De plus, selon les guérisseurs, une amélioration peut être apportée en buvant quotidiennement un verre de jus de fruits frais à jeun.
  • Les guérisseurs traditionnels prétendent également contribuer au traitement de l'infusion de maladies à base de poires séchées et de flocons d'avoine. Dans un litre d'eau bouillante, il est nécessaire de préparer un verre de poires et 4 cuillères à soupe de flocons d'avoine, bien recouverts d'un couvercle et enveloppés d'une serviette, laisser reposer pendant 3 heures, puis filtrer. Buvez la perfusion obtenue tout au long de la journée, car le corps peut boire trois ou quatre verres par jour. Chaque jour, préparez un nouveau fluide thérapeutique.

Cependant, il convient de rappeler que les remèdes populaires ne sont pas en mesure de remplacer les médicaments et doivent toujours consulter votre médecin avant d'utiliser l'une des méthodes.

Hépatose du foie - symptômes et causes. Comment traiter le foie gras et l'alimentation

Cette maladie dépend du régime alimentaire et du mode de vie de la personne. L'hépatose survient rarement sous forme aiguë - uniquement avec une intoxication par des poisons. Dans d'autres cas, il s'agit d'une maladie chronique résultant de l'accumulation de graisse qui perturbe le fonctionnement du foie. L'hépatose n'est complètement guérie que lors des premiers stades. Vous devez connaître les causes et les symptômes de la maladie.

Qu'est-ce que l'hépatose grasse?

La maladie est causée par le mode de vie d'une personne, l'influence des conditions environnementales. Qu'est-ce que l'hépatose? Il s'agit d'une maladie chronique, une dégénérescence graisseuse du foie, caractérisée par des modifications diffuses des cellules de l'organe. Il y a une augmentation du parenchyme - tissu, constitué d'hépatocytes, responsable du fonctionnement normal de l'organe. Les médecins dans le diagnostic et le traitement utilisent plusieurs noms de cette maladie:

  • foie gras;
  • hépatostatose;
  • stéatose du foie.

Le foie dans le corps remplit environ cinq cents fonctions. Lorsque les processus métaboliques sont perturbés, les changements dystrophiques commencent. Dans les cellules, la structure se dégrade, elles sont remplies de graisse. Les hépatites graisseuses se développent progressivement:

  • l'apparition de dépôts dans des cellules individuelles;
  • développement de grappes diffuses;
  • accumulation de graisse par les hépatocytes;
  • violation de l'approvisionnement en oxygène;
  • circulation sanguine plus lente;
  • mort cellulaire.

La dégénérescence graisseuse du foie est le code K76.0. selon la CIM-10 - la classification internationale des maladies. Si vous ne commencez pas le traitement, le processus de remplacement des cellules par le tissu conjonctif se produit, ce qui perturbe le fonctionnement du foie et affecte tout le corps. Des conséquences graves peuvent en résulter: développer une cirrhose, une hépatite. Il y aura des changements diffus dans le pancréas. Il existe une possibilité de dégénérescence des cellules en cellules atypiques - le développement de tumeurs malignes.

Causes de l'hépatose graisseuse

Hypodynamie, l’utilisation de la restauration rapide peut provoquer l’apparition d’une hépatose. Régimes nocifs suivis de trop manger, de jeûner. Parmi les causes d'hépatite graisseuse:

  • surpoids;
  • le diabète;
  • consommation d'alcool;
  • la grossesse
  • problèmes gastro-intestinaux;
  • virus de l'hépatite;
  • intoxication toxique;
  • des antibiotiques;
  • manger des aliments gras;
  • le végétarisme;
  • drogues drogues avec des effets toxiques.

Hépatose enceinte

Quand une femme attend un enfant, le foie subit des charges accrues. La raison - une violation de la formation et la sortie de la bile en raison de l'augmentation de la quantité d'œstrogène, le traitement des déchets du fœtus. Ceci est observé dans les dernières semaines de la grossesse. L'hépatose est mal diagnostiquée en raison du fait qu'il est difficile d'effectuer la palpation - un utérus élargi interfère et de nombreuses méthodes de recherche sont contre-indiquées.

L'hépatose pendant la grossesse a souvent des racines héréditaires. Se manifeste par des démangeaisons, une sensation de lourdeur, un éclaircissement des matières fécales. Le jaunissement de la sclérotique, des nausées, des douleurs dans la région du foie sont possibles. La forme grasse est rare. Vue principalement cholestatique, qui est observée:

  • épaississement de la bile;
  • violation du métabolisme du cholestérol;
  • diminution du tonus des voies biliaires.

Hépatose alcoolique

L'hépatose alcoolique est l'une des maladies du foie les plus courantes. Lorsqu'il est ingéré, l'alcool est transformé en substances détruisant les hépatocytes, responsables de l'élimination des toxines et de la production de bile. Lorsque le tissu conjonctif se développe dans les cellules, cela signifie que tous les processus sont perturbés. Si la maladie n'est pas traitée, une cirrhose du foie se développera. La manifestation des douleurs d'hépatose dans le côté droit, se pose:

  • sensation de lourdeur;
  • des ballonnements;
  • irritabilité incontrôlable;
  • des nausées;
  • la faiblesse;
  • diminution de la performance.

Symptômes du foie gras

Au début du développement de la maladie, les symptômes ne sont pas observés. Les patients peuvent en apprendre accidentellement et subir une échographie à une autre occasion. La maladie est diagnostiquée par des échos. Les symptômes d'hépatose graisseuse du foie se manifestent à la deuxième étape du développement de la maladie, en observant:

  • des nausées;
  • lourdeur juste dans l'hypochondre;
  • mauvaise coordination;
  • douleur intense, nausée;
  • des ballonnements;
  • une éruption cutanée;
  • acuité visuelle réduite;
  • la constipation;
  • aversion pour la nourriture;
  • la faiblesse;
  • la monotonie de la parole;
  • signes de jaunisse.

Traitement de l'hépatose du foie

Restaurer complètement la fonction du foie n’est possible qu’avec un dépistage précoce de la maladie. Comment guérir les hépatoses graisseuses? Il est nécessaire d'améliorer le flux sanguin, de réduire la viscosité de la bile. Il est nécessaire de corriger le métabolisme des glucides, de retirer la graisse des cellules et de normaliser la fonction hépatique. Le traitement comprend:

  • réduction de poids;
  • suivre un régime;
  • l'usage de drogues;
  • phytothérapie;
  • physiothérapie;
  • Hirudothérapie;
  • recettes de médecine traditionnelle.

Pour éliminer l'excès de graisse, soigner l'hépatose, prescrire des médicaments:

  • Essentiale Forte, Phosphogliv - hépatoprotecteurs contenant des phospholipides qui aident à la régénération cellulaire;
  • Taurine, Méthionine - stimulent les processus dans le foie;
  • Troglitazone - soulage l'inflammation;
  • Ursosan - aide à soigner les hépatoses alcooliques;
  • Gemfibrozil - réduit le niveau de graisse dans le sang;
  • Pentoxifylline - améliore le flux sanguin.

Comment traiter les remèdes populaires du foie gras du foie

Les médecins conseillent à la maison d’utiliser des recettes folkloriques. Comment traiter l'hépatose du foie avec des herbes et des plantes? Recommander:

  • boire quotidiennement du thé avec de la mélisse et de la menthe;
  • manger une cuillère à café de pignons de pin pelés;
  • il y a plus de verdure: persil, laitue, aneth;
  • boire l'infusion de baies d'églantier;
  • Préparez le chardon-Marie - une cuillère pour 2 tasses d’eau bouillante.

Élimine bien les graisses bues sur un jus de carotte frais à l’estomac vide La collecte d'herbes est très efficace, pour la préparation de laquelle vous devez verser 2 cuillères à soupe du mélange dans un thermos le soir, ajoutez 1,5 litre d'eau bouillante. Buvez une décoction pour la journée. La composition contient en partie:

  • série 3;
  • racine de réglisse - 4;
  • sauge - 2;
  • feuilles de framboise - 3;
  • absinthe - 2;
  • feuilles de bouleau - 3;
  • millefeuille - 1;
  • Camomille - 1;
  • racine de calamus - 1;
  • tilleul - 1.

Régime alimentaire pour hépatosis gras

Le régime alimentaire est l'une des méthodes de traitement les plus importantes lorsque l'on diagnostique la dégénérescence graisseuse du foie. La normalisation de la nutrition peut considérablement accélérer le processus de guérison. Ses tâches principales sont:

  • restauration de toutes les fonctions du corps;
  • normalisation du métabolisme des graisses;
  • stabilisation de la production de bile;
  • fournir la quantité de glucose requise;
  • abaissement du cholestérol.

Il est conseillé d'organiser la nutrition en cas d'hépatose graisseuse du foie afin que le patient mange souvent jusqu'à 7 fois par jour, mais par petites portions. Pendant le régime, vous aurez besoin de:

  • limiter le sel, le sucre;
  • réduire les graisses animales;
  • consomme beaucoup de fibres;
  • éliminer le cholestérol;
  • boire plus d'eau;
  • changer la technologie de cuisson - bouillir, cuire, monter en flèche.

L'obésité du foie nécessite d'exclure du menu les boissons chaudes et gazeuses, de refuser l'utilisation du café et du thé. Non recommandé pour l'alimentation:

  • les tomates;
  • oignon;
  • radis;
  • l'ail;
  • produits laitiers gras et produits à base de viande.
  • légumes, soupes au lait;
  • les carottes;
  • porridges: riz, semoule, sarrasin;
  • chérie;
  • viande maigre;
  • le lait;
  • la gelée;
  • produits laitiers faibles en gras: fromage, yaourt, kéfir;
  • viande de volaille sans graisse.

Vidéo: foie gras ou hépatite graisseuse

Les avis

Valentine, 56 ans

Excès de poids pris pendant la ménopause. Felt qui a commencé à apparaître une gêne sur le côté, juste sous les côtes. Dans le diagnostic, il s’est avéré que j’ai une maladie du foie gras - c’est bien que je n’ai pas commencé l’hépatose. Traitement prescrit avec des pilules et un régime. Géré pour perdre du poids, et le foie en ordre. Eh bien, ce temps est allé à l'hôpital.

Pour ne pas transmettre ma peur, au cours du dernier trimestre de ma grossesse, le blanc de mes yeux est devenu jaune et me démangeait. Je pensais avoir attrapé la jaunisse, j'avais peur pour un enfant. Déterminé - hépatose due à la grossesse. Nous avons décidé d'appeler le travail prématuré à 38 semaines. Tout s'est bien passé. Ma fille est née en bonne santé et je me suis vite remise en état.

Mon mari aime manger. La viande grasse, les pommes de terre frites au menu étaient jusqu’à ce que je ressente une douleur dans mon côté, un dégoût pour la nourriture et des nausées. Je l'ai à peine envoyé chez le médecin. Il s'est avéré que l'obésité du foie. Nous suivons maintenant un régime strict, faisons une longue promenade et nous prescrivons également des médicaments. J'ai perdu 7 kg en un mois. Il a commencé à se sentir beaucoup mieux.

Les informations présentées dans l'article sont à titre informatif seulement. Les matériaux de l'article n'appellent pas d'auto-traitement. Seul un médecin qualifié peut diagnostiquer et conseiller un traitement en fonction des caractéristiques individuelles d'un patient particulier.


Articles Connexes Hépatite